Chapitre I : "Une ombre mystérieuse"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre I : "Une ombre mystérieuse"

Message par Aragorn le Jeu 11 Mai - 0:38

Les brumes matinales se dissipaient à peine alors qu'Aragorn et Arwen atteignaient Imladris après plusieurs jours de pèlerinage. Depuis qu'ils s'étaient installés à Minas Tirith et qu'Aragorn était devenu le Roi du Gondor, ils s'y rendaient souvent, non sans une certaine nostalgie, car en ce lieu sacré les traquas de la vie de Roi étaient bien loin et les deux époux pouvaient se ressourcer, retrouver une certaine tranquillité. Aragorn, bien que gouvernant un Royaume en paix, aimait aussi revenir en ce lieu pour réfléchir sur ses décisions politiques à propos du Gondor. N'aimant que peu l'aspect monarchique de sa fonction, mais l'acceptant par le sens du devoir, Aragorn trouvait nécessaire de concerter ses idées avec autrui, et de jauger la hauteur de ses décisions avec quelqu'un pour l’encourager ou le rassurer. Cela allait faire deux mois qu'Elessar n'était pas revenu, et pour cause, il attendait la bonne occasion pour revenir faire une visite au peuple qui l'avait accueilli étant plus jeune. Plus tôt dans la semaine, un messager de Mirkwood avait justement rapporté à Aragorn que Legolas allait être présent à Imladris pour l'affaire de quelques journées, ce qui l'enchantait, lui qui n'avait pas revu son ami depuis bien longtemps.

Aragorn et Arwen avaient été accueillis avec la plus grande courtoisie, et bien qu'un Conseil était prévu dans la soirée, le couple pouvait s'adonner durant la journée à ce que bon leur semblait. Pour mettre à profit leur temps à Fondcombe, ils ne restaient pas tant ensemble, préférant chacun rendre visite à leurs différents amis au sein de la Cité. Aragorn aimait beaucoup revêtir une tenue plus décontractée et simple quand il se rendait dans l'ancienne demeure d'Elrond, jugeant sa tenue de Roi trop imposante et peu adaptée à l'atmosphère si particulière du lieu. Après s'être dégarni la barbe et avoir revêtu un accoutrement sobre et soyeux, Aragorn commença à marcha en direction de la place extérieure où discutaient généralement les invités et les habitants de la Cité. Alors qu'il regardait à ses pieds, pensant à la dernière fois où il avait foulé les sols du Palais, il se stoppa net. Legolas se tenait devant lui, l'air gué et souriant.


Spoiler:
Vous semblez perdu.

L'air oisif et songeur d'Aragorn laissa place à un visage et un sourire de fraternité. Il serra son confrère avec vigueur.


Spoiler:
Je cherchais un ami.

Les deux amis marchaient ensemble et se contaient leurs routines journalières. Tous deux semblaient éperdument heureux de se retrouver en cette demeure, et rien ne pouvait décrire le respect mutuel régnant entre les deux frères d'arme. Néanmoins, Legolas souhaita aborder rapidement un sujet de préoccupation le taraudant depuis quelques temps, et l'ayant poussé à se rendre à Imladris.

-Les terres sont en paix et nos Royaumes se portent bien Aragorn, mais peut-être par intuition, mon regard se trouble et l'avenir me préoccupe. Combien de temps encore pourront nous préserver cette paix ?

-Les desseins de certains sont souvent troubles et mystérieux, l'ami. Si à l'avenir, mon Royaume devait être mis en danger, je saurais de quelle manière agir. Je ne vois pas quel mal pourrait faire vaciller l'ordre de nouveau. Sauron a été vaincu, et bien que je sache que les ténèbres sont et seront toujours présentes dans le cœur des hommes, je ne peux penser qu'à un avenir en commun radieux. Jamais plus les ombres ne régneront sur ces terres, j'en fais le serment.

-Je ne doute pas de ta foi et de ton courage Aragorn, mais as tu pensé aux hommes qui peuplent ton pays ? Nos longues vies nous préservent et nous aguerrissent années après années. Néanmoins, la nouvelle génération de soldats, ceux qui protègent le Gondor, ton Gondor, ils n'ont jamais connu la guerre, la véritable guerre. Peut-être la paix a-t-elle encouragé les hommes à la paresse. Aragorn, j'ai peur qu'avec l'âge, nous nous soyons dissipés, alors qu'un mal se prépare peut-être d'ici peu.


Aragorn tentait de se persuader qu'aucun mal ne pouvait arriver au Gondor. Ce peuple avait déjà tant souffert, et Arwen aussi. Néanmoins, le Roi du Gondor sentait son ventre noué, et savait au fond de son cœur qu'en s'étant forgé dans la paix et la vie de tranquillité, d'apaisement, son peuple avait surement perdu en partie l'art de la guerre, et le tangible danger que représente celle ci. Alors que l'heure du Conseil approchait, Elessar s’engouffrait dans une réflexion de plus en plus profonde.

Aragorn

Messages : 6
Date d'inscription : 11/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum